Ontécoute.ch

Subir des actes racistes

Dernière modification: 14 juin 2021

Les adolescent·e·s peuvent être confronté·e·s racisme, par exemple, lorsqu'ils·elles cherchent une place d'apprentissage ou dans leur temps libre, dans le cadre d'un club sportif, en discothèque ou dans les centres de loisirs.

Les femmes sont plus exposées au risque de discrimination multiple (par exemple sexe + origine) et ressentent le racisme différemment des hommes. Les personnes de l'Union européenne le vivent aussi autrement que celles venues par exemple d'Afrique ou des Etats de l'ex-Yougoslavie. Mais chaque personne peut un jour ou l'autre se retrouver dans la peau de la victime.

Toutes les personnes qui souffrent de discrimination raciale ou qui sont confrontées au racisme ont ceci en commun: elles sont profondément blessées dans leur estime de soi, et n'osent pas toujours en parler. Dans certains cas, elles peuvent avoir peur des représailles si elles dénoncent leurs agresseur·euse·s.

Subir des actes de racisme, comme de tout autre acte de violence morale ou physique, peut avoir des conséquences importantes: la personne peut perdre de l'estime de soi, douter d'elle-même et des autres, se sentir dans l'insécurité, devenir méfiante, avoir des sentiments de haine et de violence contre soi et contre les autres.

Que faire ?

Si tu subis des actes racistes ou si tu y assistes, il est important d'en parler et de réagir vite. Cette situation ne va pas s'arrêter toute seule. Tu peux commencer par demander de l'aide à tes proches. Et s'ils mettent en doute ta parole ou banalisent, il faut t'adresser aux services spécialisés de ta région.

Tu peux aussi en parler en téléphonant au 0800 55 44 43, la ligne verte de SOS Racisme. Cette ligne est ouverte pour toute personne confrontée à des actes racistes, qu'elle en soit directement la victime ou plus simplement témoin.

Il est aussi possible de s'adresser à la Commission fédérale contre le racisme pour lui demander de l'aide. La Commission conseille les personnes qui estiment subir des actes de discrimination raciale. Elle aide aussi leurs proches et les personnes de leur entourage qui ont besoin d'aide. Le Secrétariat de cette commission les aiguille rapidement vers un centre de consultation ou de médiation facile d'accès et les met en contact avec des avocats et avocates.

  • Que faire face à un acte raciste?

Questions & Réponses

Anonyme et gratuit : tu peux poser tes questions et un·e spécialiste y répondra dans les 2 jours ouvrables. Tu peux aussi découvrir celles posées par d’autres jeunes.

Forum

Tu as envie de parler de tout et de rien, d’échanger sur des événements de ton quotidien, de parler de ton travail ou de tes études, de pousser un coup de gueule sur un sujet qui te touche et avoir l’avis d’autres personnes, c’est ici.

Articles liés

Actualités

Le CHUV propose une étude sur les pressions ressenties en psychiatrie

Cette étude est pour toutes les personnes de 18 à 65 ans, avec un suivi psychiatrique (actuel ou passé), qui ont reçu un diagnostic psychiatrique et dont le français est suffisant.
> En savoir plus
> Remplir le formulaire d'enquête

Les cicatrices du slutshaming

Les moqueries, les insinuations, les insultes ; elles ont leur impact direct sur une personne. Raza s’est refermée sur elle-même lorsqu’elle a subi du slutshaming pendant son adolescence. > Découvrir le podcast