Ontécoute.ch

Estime de soi: des conseils

Dernière modification: 22 mars 2022

Quand ta voie intérieure devient une petite voix saboteuse, tu peux rester factuel·le et te raconter une histoire différente liée aux faits objectifs.

Quand tu réussis quelque chose

Lorsqu tu réussis quelque chose, félicite-toi, même si tu n’as pas tout fait parfaitement. Si la petite voix saboteuse tente de mettre le doigt sur la moindre petite faute afin de te convaincre que tu as échoué, en te disant, par exemple : "J'ai fait une erreur sur ce rapport et maintenant tout le monde va réaliser que je ne suis pas à la hauteur de ce travail", essaye de ne pas l'écouter ou bien de la chasser.

En te demandant plutôt si ton point de vue est cohérent avec les faits, tu arriveras peut-être à trouver d'autres explications de la situation qui sont aussi plausibles. Peut-être que ton erreur est due à des facteurs qui ne sont pas directement en lien avec toi (un collègue a oublié de mettre à jour un document, tu étais très fatigué·e ce jour-là, etc.) Il se peut aussi que ton rapport était en fait si bien que ta petite erreur n'a même pas été remarquée.

Tu peux aussi chercher à te rappeler comment tu t'es senti·e au moment où tu as fini le rapport et te concentrer sur cette émotion. Tu auras ainsi la possibilité d'apprendre de ton erreur et de réaliser un meilleur rapport.

Si tu ne réussis pas tout de suite

Ta petite voix saboteuse pourrait essayer de te convaincre de tout laisser tomber parce que tu n'y arriveras jamais. Alors, n'abandonne pas ! Continue, même si c'est difficile et cherche de l'aide si tu en as besoin.

Par exemple, si tu cherches un emploi et que tu as plusieurs échecs lors des entretiens d'embauche, ta petite voix saboteuse peut te faire croire que tu ne trouveras jamais de travail. Ne l'écoute pas et concentre-toi sur les faits ! Demande-toi si ton CV est à jour, si ta manière de te présenter était la bonne ou alors si tu t'es vraiment bien préparé·e pour cet entretien.

Si tu te décourages

Si tu entends ta petite voix saboteuse te dire « Ne rêve pas, tu n’y arriveras jamais ! » ou "Je ne mérite pas mieux", tu essaies de la faire taire immédiatement.

En respirant un grand coup et en examinant d'abord les faits, cela te permettra de te donner le temps nécessaire pour savoir que faire.

Par exemple, dans ton lieu de travail, il y a un groupe des collègues que tu aimerais mieux connaitre, mais ta petite voix saboteuse te glisse que ça ne veut même pas la peine, car ils·elles n'ont certainement pas envie de te parler. En fait, tu ne le sais pas ! Prends une grande respiration et dis-toi :"Je suis comme les autres, je vaux autant que les autres. Je peux commencer par leur faire un sourire et les saluer".

Si tu penses que tout est nul

Ta petite voix saboteuse peut souvent chercher à te faire douter. Même si tu réussis dans ton apprentissage, tes tâches de travail ou dans d’autres activités, elle peut essayer de t’intimider au point de t’amener à te détester ou à ne plus croire en toi.

Elle pourrait attirer ton attention toujours sur tes défauts pour te convaincre que tout est nul chez toi. Regarde les faits!

Garde une liste avec tes qualités que tu peux reprendre à chaque fois que tes pensées tournent autour de tes défauts. Personne n’est ni totalement parfait·e, ni totalement nul·le. Apprends à te connaître avec tes qualités et tes défauts.

Si tu penses que tout est de ta faute

Ta petite voix saboteuse essaie souvent de te faire culpabiliser et de te rendre responsable de tout ce qui ne va pas.

Par exemple, si ton copain ou ta copine ne répond pas immédiatement à ton message ou qu'il·elle ne veut pas sortir avec toi ce weekend, ta petite voix saboteuse pourrait te dire que c'est à cause de toi. Tu pourrais te sentir coupable et te demander ce que tu as fait de faux. Pourquoi ne pas lui demander directement ses raisons, au lieu d'écouter ta petite voix ? Elle pourrait ainsi apprendre à se taire dans d'autres situations similaires.

Si tu penses que tu as de la chance

Quand tu réussis quelque chose au travail ou dans le sport, ta voix saboteuse peut tenter de te décourager en te faisant croire que tu n’as aucun mérite, que tout le monde aurait réussi ou que c’était juste un coup de chance !

Demande-toi combien de temps tu as travaillé, combien d'heures d'entraînement tu as fait avant de réussir. Et si cela t'arrive souvent, tu peux penser à tenir une liste de tes réussites pour pouvoir la relire chaque fois que tu en as besoin.

Si tu penses que les compliments que tu reçois sont des mensonges

Lorsque quelqu’un te fait un compliment, tu imagines tout de suite que ce n’est pas vrai, que la personne n’est pas sincère ou qu’elle te ment.

Et si tu te demandais pourquoi cela ne pourrait pas être vrai ? Peut-être que ta chemise ou ta nouvelle coupe de cheveux te vont vraiment bien. Es-tu réposé∙e? Peut-être que c'est pour ça que tu as l'air bien aujourd'hui. As-tu beaucoup travaillé pour ta présentation ? Peut-être qu'elle était vraiment très bien.

Si tu as peur de te lancer

Tu as certainement parfois peur de te lancer parce que tu penses que tu n’en es pas capable. En fait, c’est ta petite voix saboteuse qui cherche à t’empêcher d’essayer.

Dès que ta petite voix te chuchote que tu n’y arriveras pas, contredis-la et dis-toi : "J’essaie, je le peux !" Et ce n’est qu’après avoir fait quelques tentatives que tu pourras songer à arrêter d’essayer. On ne peut pas tout réussir, mais si on n’essaie rien, on ne réussit rien !

Si tu doutes qu'on t'aime

Il suffit parfois qu'une seule personne ne t'apprécie pas (et justement celle que tu admires le plus) pour avoir l'impression que personne ne t'aime.

Lorsque cela t'arrive, tu peux repenser à toutes les personnes qui t'entourent et qui t'apprécient (tes parents, grands-parents, tes frères ou sœurs, cousin∙e∙s, ami∙e∙s, collègues, etc.). Tu te rendras vite compte qu'il y a plus de personnes qui t'apprécient que ce que tu pensais.

Et si aucune personne ne te vient en tête, n’hésite pas à en parler à un·e spécialiste qui pourra chercher avec toi les raisons qui te donnent un tel ressenti et te proposer des solutions pour améliorer la situation. Tu peux aussi en parler sur ontécoute.

Trucs et astuces

  • Regarde ce que tu as et ce que tu es, plutôt que ce que tu n’as pas et ce que tu n’es pas !
  • Ne te compare pas aux autres et ne les envie pas. L’herbe n’est pas plus verte ailleurs. Même si c’est difficile à croire, tout le monde a des soucis et ne s’aime pas tous les jours !
  • Regarde-toi avec un regard bienveillant. Tu es la personne avec laquelle tu as vécu, tu vis et tu vivras le plus longtemps dans ta vie !
  • Améliorer son estime de soi

Questions & Réponses

Anonyme et gratuit : tu peux poser tes questions et un·e spécialiste y répondra dans les 2 jours ouvrables. Tu peux aussi découvrir celles posées par d’autres jeunes.

Forum

Tu as envie de parler de tout et de rien, d’échanger sur des événements de ton quotidien, de parler de ton travail ou de tes études, de pousser un coup de gueule sur un sujet qui te touche et avoir l’avis d’autres personnes, c’est ici.

Articles liés

Actualités

Le CHUV propose une étude sur les pressions ressenties en psychiatrie

Cette étude est pour toutes les personnes de 18 à 65 ans, avec un suivi psychiatrique (actuel ou passé), qui ont reçu un diagnostic psychiatrique et dont le français est suffisant.
> En savoir plus
> Remplir le formulaire d'enquête

Les cicatrices du slutshaming

Les moqueries, les insinuations, les insultes ; elles ont leur impact direct sur une personne. Raza s’est refermée sur elle-même lorsqu’elle a subi du slutshaming pendant son adolescence. > Découvrir le podcast