Ontécoute.ch

Les 10 trucs de la petite voix saboteuse

Dernière modification: 29 mars 2022

De récentes études* montrent que les niveaux d'estime de soi globale et d’estime de soi dans la plupart des domaines augmentent avec l’âge.

L’estime de soi, c’est-à-dire les sentiments et les pensées sur nous-mêmes, peut fluctuer en fonction des expériences quotidiennes et des situations de vie. La note que tu obtiens à un examen, la manière dont tes ami∙e∙s ou tes collègues de travail te traitent, les hauts et les bas de ta relation amoureuse – tout cela peut avoir un impact sur le niveau de ton estime de toi.

Lors des expériences difficiles de vie, tu peux entendre dans ta tête une petite voix qui essaie de te juger ou de te déstabiliser. Nous appellerons cette voix la petite voix saboteuse.

Est-ce que tu l'entends parfois te dire que tu n'es pas assez ceci ou cela pour réussir ? Cette petite voix peut réussir à te blesser et te faire douter de toi, mais tu peux apprendre à démasquer ses trucs pour garder ta confiance.

  1. Qui ne gagne pas perd ! La petite voix saboteuse est compétitive. Par exemple, si tu reçois ta note et la compares aux autres, il se peut que tu ne sois pas le·la meilleur·e et elle te dira que tu es nul·le. Tu peux essayer de ne pas l'écouter et de te comparer à toi-même : Es-tu content∙e ? Penses-tu avoir mieux fait que la dernière fois ?
  2. Tu n'y arriveras jamais. La petite voix saboteuse est décourageante. Lorsque tu es déçu∙e à cause de quelque chose que tu n'as pas réussi du premier coup, elle peut essayer te faire croire que tu n’y arriveras jamais et que cela ne vaut même plus la peine d’essayer. Mais, la plupart du temps, cela sert à quelque chose de persévérer.
  3. Tu ne vaux rien. La petite voix saboteuse est trop critique. Elle essaye d'attirer ton attention plutôt sur tes défauts pour te convaincre que tu ne vaux rien. Cependant, si tu t'habitues à diriger ton regard sur tes bons côtés, tu pourrais avoir la surprise de constater que tu as plus de qualités que de défauts.
  4. C'est ta faute. La petite voix saboteuse est toujours à la recherche d'un bouc émissaire. Elle a tendance à te rendre responsable de tout ce qui va mal. Tu es certes responsable de certaines choses, mais tout ne dépend pas de toi.
  5. Le pouvoir des sentiments négatifs. La petite voix saboteuse n'utilise que des émotions négatives. Elle pourrait te dire que « tu es moche », que « tu n'es pas capable » ou que "c'est ta faute". Ce n’est pas parce que tu ressens ces émotions négatives qu'elles sont vraies. Dans ces cas-là, tu essaies de les chasser en te concentrant sur ce qui te procure des émotions positives (le nouveau vêtement que tu t'es offert, tes ami∙e∙s, ta famille, etc.)
  6. C'est grâce au hasard. La petite voix saboteuse est peu gratifiante. Quand quelqu’un te fait un compliment ou quand tu réussis quelque chose de bien, ta petite voix saboteuse ne te laisse pas en profiter. Elle te dit que c’est le hasard ou la chance qui t'ont permis de réussir. Même si c'est difficile pour toi, tu essaies de ne pas l'écouter et de remercier sincèrement pour le compliment ou de te féliciter pour ton succès.
  7. En faire une affaire d'État. Souvent, la petite voix saboteuse exagère les situations et les rend mille fois pires qu’elles ne le sont. Le plus petit incident peut devenir une catastrophe. Dans ces-là, il est important de prendre du recul : tout le monde peut commettre des maladresses, ça n'arrive pas qu'à toi. La plupart du temps, une excuse suffit pour remettre les choses en ordre.
  8. Tirer des conclusions négatives. La petite voix saboteuse te pousse souvent à parvenir à une conclusion négative alors que peu ou pas de preuves la soutiennent : quelqu'un rit, elle essaiera de te convaincre qu'on se moque de toi ! Quelqu'un annule un rendez-vous, elle te chuchotera que cette personne n'a juste pas envie de te voir. Il y a mille raisons pour rire ou annuler un rendez-vous, sans que cela ait forcément un lien avec toi.
  9. Tout doit être parfait. La petite voix saboteuse est perfectionniste. Elle ne se contente pas d’un bon travail, elle exige de toi que tout soit parfait. Toutes et tous savons que ce n'est pas possible de tout faire parfaitement. Si tu essaies de ne pas l'écouter ni dramatiser les petites erreurs ?
  10. Le "juge"injuste. Souvent, la petite voix saboteuse t'incite à te comparer aux autres… surtout avec ceux·celles qui sont plus beaux·belles, plus fort·e·s, et plus doué·e·s. Elle te fait voir tout ce qui te manque et te ferme les yeux sur tes qualités. C'est important d'être conscient·e qu'on se juge souvent plus sévèrement que les autres. Attendrais-tu de tes ami·e·s qu'ils·elles soient toujours parfait·e·s ? Cela serait ennuyeux, non ?!

* von Soest, T., Wichstrøm, L., & Kvalem, I. L. (2016). The development of global and domain-specific self-esteem from age 13 to 31. Journal of personality and social psychology, 110(4), 592–608. https://doi.org/10.1037/pspp0000060

Kiviruusu, O., Huurre, T., Aro, H., Marttunen, M., & Haukkala, A. (2015). Self-esteem growth trajectory from adolescence to mid-adulthood and its predictors in adolescence. Advances in life course research, 23, 29–43. https://doi.org/10.1016/j.alcr.2014.12.003

  • Améliorer son estime de soi

Questions & Réponses

Anonyme et gratuit : tu peux poser tes questions et un·e spécialiste y répondra dans les 2 jours ouvrables. Tu peux aussi découvrir celles posées par d’autres jeunes.

Forum

Tu as envie de parler de tout et de rien, d’échanger sur des événements de ton quotidien, de parler de ton travail ou de tes études, de pousser un coup de gueule sur un sujet qui te touche et avoir l’avis d’autres personnes, c’est ici.

Articles liés

Actualités

Le CHUV propose une étude sur les pressions ressenties en psychiatrie

Cette étude est pour toutes les personnes de 18 à 65 ans, avec un suivi psychiatrique (actuel ou passé), qui ont reçu un diagnostic psychiatrique et dont le français est suffisant.
> En savoir plus
> Remplir le formulaire d'enquête

Les cicatrices du slutshaming

Les moqueries, les insinuations, les insultes ; elles ont leur impact direct sur une personne. Raza s’est refermée sur elle-même lorsqu’elle a subi du slutshaming pendant son adolescence. > Découvrir le podcast