Ontécoute.ch

Je culpabilise et je déprime à cause de son absence

3 janvier 2022

Question (Fille / 2002 / Suisse, Genève)

Bonjour,
je suis dépendante d’une personne…. Disons, je l’aime trop, beaucoup trop et je pense que je deviens toxique pour elle. Je lui réclame sans cesse des preuves d’amour, je lui parle toujours de moi et elle se sent comme si elle ne pouvait jamais parler d’elle.
J’aime terriblement cette personne, je ferai tout pour son bonheur mais…. Elle souffre à mes côtés et a besoin de temps. Et moi, je suis seule en train de culpabiliser, mais aussi de déprimer grandement par son absence. Elle était comme ma drogue, et plus le temps passe, plus je me sens en désarroi lorsqu’elle n’est pas là. Je me sens seule, je me sens mal et livrée à moi-même. Je pense que je dois faire une désintoxication mais je ne sais pas comment faire.

  • Moi, toi et les autres
Réponse

Bonjour,

Quelle clairvoyance dans l’analyse de votre situation, c’est un grand pas pour avancer ! Vous décrivez votre amour si fort et si prégnant pour cette personne qu’elle semble ne plus avoir de place pour exister à vos côtés.

Vous aimeriez vous libérer de cette dépendance affective, vous désintoxiquer. C’est une image très parlante que vous employez, qui montre à quel point votre besoin de cette personne est vital pour vous. 

Nous faisons l’hypothèse que dans cette personne, vous recherchez l’amour qu’il vous manque pour vous-même comme si elle devait combler une estime de vous fragile. Si c’est ce que vous ressentez, une étape serait de faire taire la « petite voix saboteuse » qui vous habite pour la remplacer par des encouragements, des compliments et félicitations. En effet, cette petite voix vous amène à culpabiliser, à douter de vous et à ne plus être à l’aise livré à vous-même, sécurisée avant tout par la présence de l’autre. 

Une autre étape serait aussi d’essayer de trouver ou retrouver des centres d’intérêts pour vous, afin de vous sentir bien avec vous-même. Pas à pas, comprendre à quoi correspond ce besoin de trop d'amour peut être accompagné par un∙e des ami∙e∙s ou bien par un∙e professionnel∙le si votre souffrance devient envahissante.

Nous vous mettons en lien quelques articles qui pourront vous intéresser et restons à votre écoute. 

l'équipe ontécoute


Apprendre à mieux s'aimer - Site d'information, d'aide et d'échanges pour les 18-25 ans - ontécoute.ch
Garder un regard positif - Site d'information, d'aide et d'échanges pour les 18-25 ans - ontécoute.ch
Estime de soi: des conseils - Site d'information, d'aide et d'échanges pour les 18-25 ans - ontécoute.ch

Dernière modification: 4 janvier 2022

Les dernières questions

Voir les autres questions du thème