Ontécoute.ch

Après avoir arrêté la drogue, j'ai l'impression de ne plus savoir qui je suis

31 août 2022

Question (Garçon / 1998)

Salut à tous, je viens de découvrir cette plateforme et je vois qu’on y réponds sérieusement alors je me lance !!

Depuis mes 12 ans, je fume de la beuh très régulièrement mais mtn que j’ai 24 je veux frcmt arrêter. Le problème c’est que cela m’éloigne de TOUS mes potes (qui m’ont tjrs vu comme un fonsdé) et je n’y parviens pas à me créer une place dans un groupe d’amis depuis. Mon cerveau tourne au ralentit même après l’arrêt de la drogue, je n’ai aucune mémoire et j’ai l’impression de pas me connaître du tout. J’ai des amis qui cherchent à m’aider mais je n’arrive plus à leur parler ni même à leur faire rire. Ils organisent des soirées entre eux et depuis chacun a son groupe de potes alors que je reste là, seul. De toute façon même si je suis invité je ne sais pas quoi dire.

J’ai toujours l’impression d’être de trop alors je vis de manière de plus en plus solitaire et j’éloigne le peu de gens qui montre m’aimer. Le problème c’est que ces gens là, je n’arrive plus à les écouter ni à leur parler vu que j’ai l’impression de ne pas être vrmt la . Même avec ma copine, je n’arrive plus à lui parler, j’ai honte de ne jamais être invité aux soirées, de pas avoir d’amis alors qu’elle mène une vie saine et très sociale.

J’ai envie de faire plein de choses, de vivre la vie mais je me sens rejeté partout où je vais ou je me mets à l’écart car je trouve tout le monde plus marrant que moi et l’envie disparaît donc très vite. Vu que j’ai tjrs vécu ma vie avec la beuh, la solitude me fait replonger à chaque fois. Je vois tout le monde entouré autour de moi et je n’arrive pas à me créer une place. Vu que j’ai fumé toute ma vie, devant des gens qui n’ont jamais fumé je me sens un abruti, je n’ai aucun sujet de conversation et ça me pèse car j’aimerai vrmt changer de cercle d’amis (comment faire quand on est des êtres vides ?).

J’étais un garçon heureux et depuis rien ne me fait rire rien ne me branche et surtout mon cerveau s’est arrêté. J’ai de l’anxiété en étant tout seul et aussi avec les autres donc je me déteste de plus en plus .. j’étais qqn d’intelligent et mtn je n’arrive même pas à réfléchir ni à trouver de métier (car qu’est-ce que j’aime finalement?), ma situation me desole tellement que j’ai juste envie de partir de ce monde .. vous savez vous comment reprendre goût à la vie alors qu’on est seuls et dégoûtés de soi ?

Je suis branché sport en tout genres et j’ai envie d’essayer plein de choses dans la vie pour savoir ce que j’aime !! si qqn a envie de nouvelles rencontres je suis plus que chaud !

  • Estime de soi
Réponse

Salut,

Tu as décidé d’arrêter de fumer après de nombreuses années ; cette décision demande du courage et de la volonté, nous t’en félicitons et t’encourageons dans ta démarche !

Tu as fumé pendant toute ton adolescence et, comme tu l’expliques, c’est l’image que tes ami·e·s ont maintenant de toi. C’est plutôt normal : on a tendance à placer les gens dans des catégories, mais cela ne veut pas dire que celles-ci sont figées à jamais, et heureusement :) Cependant, cela peut prendre du temps pour que ton entourage apprenne à te connaître sous d’autres angles, mais surtout que toi aussi, tu réapprennes à te connaître.

Ce que tu nous dis résonne certainement avec le vécu de beaucoup d’autres jeunes : comment faire pour trouver sa place à la sortie de l’adolescence ? Comment faire pour savoir qui l’on est, ce qu’on aime, ce qu’on souhaite faire de sa vie ? De plus, ces questionnements sont certainement encore plus complexes, puisque tu as l’impression que c’est aussi lié à l’arrêt de la drogue.

Nous sommes convaincu·e·s que les individus se posent ces questions tout au long de leurs vies et que les réponses changent selon les périodes et étapes de la vie.

Tu sembles avoir de nombreuses ressources, notamment la volonté de découvrir de nouvelles personnes et activités. Tu dis adorer le sport en tous genres : as-tu déjà essayé de regarder s’il y avait des clubs de sports dans ta région auxquels tu pourrais t’inscrire ? C’est une super manière de rencontrer des gens qui partagent les mêmes passions que toi et donc te créer un nouveau cercle d’ami·e·s.

Concernant ton anxiété et ta solitude qui te font replonger dans la drogue, que penserais-tu d’en parler à un·e professionnel·le, comme un·e psychologue par exemple ? Cela pourrait peut-être te permettre de tout déposer à plat et trouver des pistes pour te sentir mieux. Tu peux aussi en parler à une autre personne de confiance (quelqu’un dans ta famille par exemple, un parent, un frère, une sœur, un·e cousin·e, …).

Nous te souhaitons le meilleur dans la suite de ta démarche et restons à ton écoute,

Bien à toi,

l'équipe ontécoute

Dernière modification: 1 septembre 2022

Les dernières questions

Voir les autres questions du thème