Ontécoute.ch

Adapter son environnement pour sa motivation

Dernière modification: 6 avril 2022

Il n’y a pas de règle absolue pour se motiver, mais il y a plusieurs choses à faire pour que ce soit plus facile de se mettre au travail.

Avoir un rythme 

Se lever et se coucher à des heures régulières, comme si tu avais ta semaine habituelle et avoir un sommeil régulier t’aideront à être en forme. Si tu es fatigué·e, ce sera plus difficile de te mettre à étudier.

Avoir une routine 

Une routine le matin (douche, petit déjeuner, un peu de sport, s’habiller, faire ton lit, etc.) t’aidera à débuter ta journée de manière active et à te mettre dans le bain !

Définir un lieu de travail 

Cela peut être ta chambre, sur le bureau, la table du salon, etc. c’est égal ! L’important c’est que tu trouves un endroit où tu te sens bien et qui est défini pour ton travail. Tu auras plus de facilités à t’y mettre et aussi à décrocher quand tu auras fini d’étudier. Si tu n’as pas de lieu constant, tu peux créer cet espace en l’accompagnant d’un petit rituel comme d’allumer une bougie, y mettre tes affaires, poser une nappe, mettre de la musique, etc.

Définir un temps de travail 

Ça peut paraître évident, mais il faut commencer par arrêter ce qu’on était en train de faire pour effectivement se mettre à travailler.

Choisir le moment

Tout le monde n’a pas le même rythme et le mieux est de s’observer et repérer les moments où tu as le plus d’énergie. Est-ce que tu es plutôt du matin, de l’après-midi ou du soir ? Écoute ton rythme et essaie de faire les choses qui demandent le plus de concentration quand tu es au maximum de tes capacités.

Bouger et s’aérer les neurones

Ton cerveau a besoin d’oxygène. N’hésite pas à lui en offrir dès que tu peux en allant à la fenêtre, sur ton balcon ou dans ton jardin. Faire de l’exercice et t’étirer permet aussi d’oxygéner tes muscles et ton cerveau (même juste 5 min). Bailler fait aussi beaucoup de bien à ton cerveau, ta mâchoire et aux muscles de ton visage. Cela pourra te donner un second élan dans ton travail.

Favoriser la concentration 

Trouve ce qui t’aide à te concentrer. Certain·e·s ont besoin de silence, d’autre d’une musique douce pour être dans leur monde. L’important, c'est de ne pas te faire déranger par quelque chose qui te prendrait trop d’attention.

Le téléphone 

Si tu as un téléphone et que tu n’en as pas besoin pour l’exercice sur lequel tu travailles, le mieux c’est de le mettre hors de ta portée ou en mode avion et au minimum sous silencieux pour ne pas te faire déranger par des messages. Pour certain·e·s, rien que le fait que le téléphone soit dans leur champ de vision les déconcentre ! Si c’est ton cas, laisse-le dans un tiroir, par exemple.

Posture et se brancher 

Te tenir droit·e aide à être plus concentré·e. Quand tu as un exercice plus compliqué à faire ou qui te demande une concentration particulière, redresse-toi et branche-toi sur l’exercice en question.

  • Etudes et formation

Questions & Réponses

Anonyme et gratuit : tu peux poser tes questions et un·e spécialiste y répondra dans les 2 jours ouvrables. Tu peux aussi découvrir celles posées par d’autres jeunes.

Forum

Tu as envie de parler de tout et de rien, d’échanger sur des événements de ton quotidien, de parler de ton travail ou de tes études, de pousser un coup de gueule sur un sujet qui te touche et avoir l’avis d’autres personnes, c’est ici.

Actualités

Le CHUV propose une étude sur les pressions ressenties en psychiatrie

Cette étude est pour toutes les personnes de 18 à 65 ans, avec un suivi psychiatrique (actuel ou passé), qui ont reçu un diagnostic psychiatrique et dont le français est suffisant.
> En savoir plus
> Remplir le formulaire d'enquête

Les cicatrices du slutshaming

Les moqueries, les insinuations, les insultes ; elles ont leur impact direct sur une personne. Raza s’est refermée sur elle-même lorsqu’elle a subi du slutshaming pendant son adolescence. > Découvrir le podcast