Ontécoute.ch

J'ai constaté que je me sens triste

15 novembre 2021

Question (Fille / 2003 / Suisse, Genève)

Bonsoir,

Ça va bientôt faire 2 mois que je subis une situation qui ne m'était jamais arrivé avant. J'ai commencé ma formation en maturité spécialisée (même si ça ne m'a jamais réellement plu, j'ai tout de même continué pour faire plaisir à mes parents). Aujourd'hui, je ne saurais dire si c'est la cause principale de ce qui m'arrive, parce que depuis, beaucoup de chose se sont ajoutées à ma vie et je ne sais pas si elles ont aussi un lien avec ce qui se passe.

J'ai constaté que je me sens triste. Au début, c'était de temps à autre, j'arrivais toujours à trouver un moyen pour me sortir de cette sensation horrible. Aujourd'hui je constate que je me sens presque constamment triste et cela ne fait que de s'accentuer. Je n'ai plus aucune motivation à faire des choses qui autre fois pouvaient me divertir comme écouter de la musique par exemple ou encore écrire. J'ai l'impression qu'une partie de moi est en train de mourir ...

C'est notamment mon bien aimé qui a constaté en premier que ma faculté à me nourrir ou de prendre du plaisir à manger s'est estompée. Ce sont également mes parents qui ont commencé à me reprocher que je m'isole et que je m'enferme dans ma chambre et que j'ai changé. Cependant, ils ne veulent pas m'aider et ils l'ont clairement exprimé qu'aller voir un psychologue n'a aucune utilité. Ils pensent que je fais une minidéprime passagère alors que je me sens si mal au fond de moi que je ne saurai même dire si je suis simplement déprimée ou que je penche plus vers un surmenage ou une dépression. Parce que je cherche à comprendre d'où vient ce mal et plus on me dit "Tu ne fiches rien", "Tu te plains pour tout et n'importe quoi" ou "Bouge-toi un peu et sors" cela me donne l'impression d'être inutile à l'existence de mes proches et d'être un gros boulet qui se laisse dépérir dans sa routine.

J'ai commencé à avoir des idées noires depuis, à tout le temps me rejeter la faute sur moi, mon existence. Je ne le dis plus à mes proches, je cache ça au plus profond de mon cœur parce que je ne veux heurter personne et surtout je n'arrive plus à en parler ouvertement à mes proches.

J'aimerais savoir qu'est-ce qu'il m'arrive. Comment trouver de l'aide ? Des psychologues qui ont un bon tarif ou quelque chose comme ça ?
J'aimerai vraiment trouver un moyen de m'en sortir pour moi, mais également pour mon bien-aimé qui me supporte tout de même malgré tout et pour retrouver une vie plus joyeuse comme avant. Pour en quelque sorte trouvé un moyen de retrouver goût à ma vie et dans un sens plus large à l'existence.

Merci d'avance, bonne soirée.

  • Estime de soi
Réponse

Bonjour

Tout d'abord, nous aimerions te féliciter pour ta capacité à te remettre en question, ta volonté à te poser des questions sur ce qui se passe avec toi et surtout pour ton désir de t'en sortir. Même si cela ne semble pas t'apporter en ce moment beaucoup d'aide, tu te trouves toutefois dans un processus de compréhension de tes ressentis qui amènera, tôt ou tard, une meilleure connaissance de toi-même et qui t'aidera à te définir en tant que personne adulte.

Comme tu l'as bien remarqué, les changements comportementaux observés tant par tes parents que par ton bien-aimé sont à prendre au sérieux et à décortiquer. Parfois, les personnes proches ne savent pas quoi faire ou dire pour qu'on aille mieux et ils·elles essayent de banaliser la situation pour ne pas t'inquiéter. En tout cas, tu as bien fait de ne pas être restée seule avec tous tes questionnements et à continuer de chercher de l'aide. Un·e psychologue pourrait effectivement t'aider à comprendre ce que tu vis en ce moment et t'amener ainsi à prendre les bonnes décisions pour ton avenir.

Tu pourrais essayer de prendre rendez-vous avec le·la psychologue scolaire de ton établissement scolaire ou le·la médiateur·trice. Ils·elles pourraient te donner d'autres pistes de réflexion. Il y a encore la possibilité d'aller dans un Centre d'orientation professionnel pour parler de tes intérêts et souhaites professionnels avec un·e psychologue conseiller·ère en orientation. Tu pourras trouver plus d'information en suivant ce lien https://www.orientation.ch/

 En outre, si tes idées noires deviennent trop envahissantes, tu pourrais appeler le 143 ou Malatavie (liens en annexe) qui sont des services de soutien anonyme et confidentiel, disponible 24/24h et 7/7j.

L'équipe Ontécoute.ch t'encourage dans tes démarches. Prends bien soin de toi, 

l'équipe ontécoute


Malatavie Unité de crise - ontécoute.ch
La Main tendue - ontécoute.ch

Dernière modification: 16 novembre 2021

Les dernières questions