Ontécoute.ch

Nuisance sonore

7 juillet 2022

Question (Fille / 1998)

Bonjour à vous,

J’habite dans un appartement au dernier étage d’un immeuble dans une petite rue pavée. Depuis avril 2022, l’appartement qui se situe juste en face du nôtre, soit de l’autre côté de la rue pavée, nous dérange fortement.

Explications : plusieurs fois par semaine, nous nous faisons réveiller par ce couple à cause de leurs ébats sexuels. Ils font l’amour, très bruyamment, plusieurs fois par semaine et souvent plusieurs fois par nuit, pendant des heures. Je suis très contente pour elleux s’iels sont épanouis dans leur vie intime, mais ils nous réveille systématiquement par leur cri incessants.

Nous avons tenté une fois de parler avec la femme du couple en leur disant qu’il serait bien aimable de fermer leur fenêtre la nuit, du moins durant leurs relations sexuels car cela nous réveillait et c’est extrêmement dérangeant et gênant. Après nous avoir dit « oui », le couple n’a jamais daigné écouté notre volonté et rien n’a changé. Toujours des ébats sexuels bruyant qui durent.

Nous avons donc décidé de passer à l’étape supérieur, soit appeler la police au 117 pour dénoncer un tapage nocturne. J’ai effectué le premier appel, le policier en question m’a demandé des indications sur le lieu de l’appartement et ma dit qu’il prenait bonne note de mon appel. Le lendemain en plaine nuit mon frère a fait de même car même rengaine. Le policier (je ne sais pas si c’est le même que le mien) a également dit qu’il avait noté cette réclamation.

Hier soir, cela a recommencé a 4h du matin. Que devons-nous faire ? Appeler la police systématiquement (presque) toutes les nuits tant que cela ne change pas ? Attendre qu’ils fasse quelque chose ? D’autant plus que nous ne savons pas s’ils sont déjà intervenus et que le couple s’en fou ou alors si la police n’a peut être rien fait. Nous estimons que ce n’est pas à nous de mettre des boules quies ou de fermer notre fenêtre alors qu’il fait très chaud. Merci pour votre réponse.

Belle journée

  • Amitié, Amour, Famille
Réponse

Bonjour,

Il y a plusieurs options dans votre situation :

Vous pourriez tout d'abord aller reparler avec vos deux voisin·e·s concerné·e·s, prendre contact une dernière fois avant d'entreprendre des démarches judiciaires, et les avertir que si cela ne s'améliore pas, vous allez devoir le faire.

Pour cela, vous pouvez aussi enquêter auprès de vos autres voisin·e·s pour leur demander s'ils·elles entendent et sont dérangé·e·s par ces bruits. Si vous êtes plusieurs personnes à leur en parler, cela pourrait avoir plus de poids.

Vous avez aussi la possibilité, si vous avez le nom de la régie de l'immeuble et que certain·e·s voisin·e·s sont concernés, d'appeler la gérance pour leur en parler. Ou de leur écrire un courrier signé de plusieurs personnes. Bien qu'il ne s'agisse pas de votre bâtiment, d'après ce que nous avons compris, c'est aussi une option à explorer.

D'un point de vue judiciaire, dans un premier temps, vous pourriez rappeler la police et exiger qu'ils·elles se déplacent pour constater les faits, en mentionnant les autres appels téléphoniques que vous avez déjà passés auprès d'elles·eux.

Dans un second temps, vous êtes en droit de porter plainte pour bruit sonore excessif durant les heures nocturnes. C'est une option coûteuse en temps et en argent, mais vous êtes en droit de passer par cela si vous voyez que rien ne change et que vous ne vous faites pas entendre. 

Nous restons à votre écoute,

l'équipe ontécoute

Dernière modification: 12 juillet 2022

Les dernières questions

Voir les autres questions du thème