Ontécoute.ch

Les relations avec les autres

Dernière modification: 21 avril 2022

Les relations humaines sont extrêmement importantes à n’importe quel âge puisqu’elles peuvent influencer la santé physique, contribuer à une estime de soi juste et soutenir le développement des compétences sociales et de résolution des problèmes.

Elles apportent beaucoup, mais parfois tu peux avoir des difficultés à les comprendre. Chaque personne a une manière spécifique de penser, de voir les choses, ce qui te permet d’ouvrir ton esprit vers d’autres mondes, d’autres manières d’apercevoir le même monde que l’on partage. Cela peut toutefois aussi générer des conflits. Il peut parfois arriver de ne pas comprendre une certaine idée, une croyance ou un comportement et de réagir trop vite.

Une personne n'est pas ce qu'elle est lors de votre dernière conversation - elle est ce qu'elle a été tout au long de votre relation. Rainer Maria Rilke

Discuter des points de différence, voir les prendre avec de l’humour peut enrichir une relation et augmenter le niveau de confiance entre les individus et implicitement le respect réciproque. Accepter que l’autre est différent∙e, qu’il∙elle puisse avoir un autre point de vue, une autre manière de comprendre et de ressentir les événements de la vie c’est la base sur laquelle se construit une bonne relation.

Pourquoi l’agressivité ?

L'agressivité peut être un moyen de se protéger contre un mélange contradictoire d'émotions. Il s’agit d’un comportement qui peut se manifester au niveau verbal, physique, psychologique, social, etc. et être le résultat d’une impossibilité de s’exprimer autrement à ce moment-là.

Comment la maîtriser ?

  • Respire profondément et lentement en insistant sur l'expiration, défoule-toi sur un punching ball.
  • Essaie de pratiquer un sport dans lequel tu peux extérioriser cette agressivité et la canaliser, comme dans la compétition par exemple.
  • Entraîne-toi à la maîtriser par toi-même en essayant de te calmer.
  • Et si tu te laisses déborder par cette agressivité, n'hésite pas à en parler à une personne en qui tu as confiance qui pourra t'aider.

Et la colère ?

La colère est un sentiment qui peut passer d’une légère irritation à une rage intense. Elle n'est pas nécessairement négative. C’est la façon dont on l’exprime qui peut poser un problème. Ta mauvaise humeur ne te donne pas le droit de crier sur les autres ou de les frapper. Tu peux par exemple être en colère sans pour autant devenir agressif∙ve.

Tout le monde peut se mettre en colère - c'est facile, mais se mettre en colère avec la bonne personne, au bon degré, au bon moment, dans le bon but et de la bonne manière - ce n'est pas à la portée de tout le monde et ce n'est pas facile. Aristote

Que faire quand la colère monte ?

Supprimer ta colère n’est presque jamais une bonne idée, car ça ne fait que renforcer ce sentiment et a de plus aussi un impact sur l’autre personne qui t’apprécierait moins. De plus, lutter contre la colère demande beaucoup d’énergie et tu auras moins de contrôle, ce qui pourrait t’amener à faire ou à dire des choses que tu regrettes.

D’un autre côté, défouler sa colère ne la réduit pas non plus, mais l’intensifie. La partager donc avec les autres d’une manière constructive en disant par exemple « je suis en colère » aide déjà à rendre la communication plus claire. Ton message sera évident et clair.

Tu pourrais aussi te distraire en te forçant à penser à autre chose. Le cerveau ayant des ressources limitées, il lui restera donc moins de réserves pour se concentrer sur les mauvaises choses.

Si tu changes la manière de regarder une situation, tes émotions vont aussi changer. Par exemple, lorsque ton employeur∙se est presque toujours de mauvaise humeur et les réunions avec lui·elle deviennent de plus en plus difficiles à gérer sans sentir la colère montrer en toi, essaye de te dire qu’il ne s’agit pas de toi et qu’il ou elle doit avoir une mauvaise journée. C’est difficile d’être en colère avec quelqu’un dont on sait qu’il·elle a des problèmes personnels sérieux.

Tu n’es pas frustré∙e par les événements, mais par tes croyances. Albert Ellis

En faisant donc une réévaluation de la situation, tu permettrais à ton cerveau de se concentrer sur une potentielle situation de vie difficile et les émotions négatives vont s’estomper permettant à celles positives de sortir.

Souviens-toi

  • Essaye de ne pas supprimer ta colère. L’autre pourrait ne pas savoir que tu es en colère.
  • Essaye de ne pas défouler, mais de partager avec les autres d’une manière constructive.
  • Essaye de réévaluer la situation et de penser qu’il ne s’agit pas de toi.
  • Amitié
  • Amour
  • Famille
  • Violence en soi

Questions & Réponses

Anonyme et gratuit : tu peux poser tes questions et un·e spécialiste y répondra dans les 2 jours ouvrables. Tu peux aussi découvrir celles posées par d’autres jeunes.

Forum

Tu as envie de parler de tout et de rien, d’échanger sur des événements de ton quotidien, de parler de ton travail ou de tes études, de pousser un coup de gueule sur un sujet qui te touche et avoir l’avis d’autres personnes, c’est ici.

Articles liés

Actualités

J'ai appris à vivre avec le deuil de ma meilleure amie

Minna et Nina étaient deux amies inséparables. Le jour où Minna apprend le suicide de sa meilleure amie, tout s’effondre. > Écouter le podcast

Les cicatrices du slutshaming

Les moqueries, les insinuations, les insultes ; elles ont leur impact direct sur une personne. Raza s’est refermée sur elle-même lorsqu’elle a subi du slutshaming pendant son adolescence. > Découvrir le podcast