Ontécoute.ch

Violence dans une relation amoureuse

Dernière modification: 27 septembre 2021

La violence s'installe progressivement. L'amour est parfois à double tranchant, fait de respect, de tendresse, de partage, de confiance et d'engagement, mais également de jalousie, de domination et de violence.

La plupart du temps, la violence n'apparaît pas du jour au lendemain. Elle arrive souvent progressivement et de manière assez subtile au début : dévalorisation, moquerie, restriction, contrôle, etc. Ensuite, lorsqu'une certaine forme de domination est installée (fondée sur la peur principalement) alors la violence tend à basculer à un tout autre niveau : perte de liberté, coups, agressions sexuelles.

Et pourtant

  • Paradoxalement, une personne qui a des comportements violents à l'encontre de son copain ou de sa copine ne le déteste ou ne la hait pas pour autant. Les périodes de violence s'entrecoupent souvent de moments plus calmes, où la douceur semble reprendre le dessus. C'est l'une des raisons qui explique pourquoi une relation amoureuse entachée de violence peut durer parfois très longtemps.

La violence dans le couple

On peut parler de violence dans le couple:

  • lorsqu'il se produit des coups et blessures intentionnels;
  • lorsqu'il y a des insultes;
  • lorsqu'un des deux membres du couple se sent contraint dans l'échange sexuel;
  • lorsqu'il y a manipulation de l'un·e par l'autre pour maintenir la relation;
  • lorsqu'il y a disqualification, rabaissement, et que les besoins de l'autre ne sont pas pris en considération.

Le cycle de la violence conjugale

Lorsque la violence s'installe dans une relation de couple, elle peut évoluer vers un "cercle vicieux", appelé cycle de la violence conjugale dont il est difficile de sortir sans aide extérieure.

Il est constitué de plusieurs phases conduites par la personne agresseuse. Ces phases se suivent, se répètent et souvent s'accélèrent avec le temps.

PHASE 1 : Climat de tension

L’agresseur·euse a des accès de colère, menace l’autre personne du regard, fait peser de lourds silences.
La victime se sent inquiète, tente d’améliorer le climat, fait attention à ses propres gestes et paroles

PHASE 2 : Crise

L’agresseur·euse violente l’autre personne sur les plans verbal, psychologique, physique, sexuel ou économique.
La victime se sent humiliée, triste, a le sentiment que la situation est injuste.

PHASE 3 : Justification

L’agresseur·euse trouve des excuses pour justifier son comportement
La victime tente de comprendre ses explications, l’aide à changer, doute de ses propres perceptions, se sent responsable de la situation.

PHASE 4 : Lune de miel

L’agresseur·euse demande pardon, parle de thérapie ou de suicide.
La victime lui donne une chance, lui apporte son aide, constate ses efforts, change ses propres habitudes.

Si tu es témoin, victime ou auteur·e de violence et que tu souhaites poser des questions ou obtenir de l'aide et des informations, va sur le site de VIOLENCE QUE FAIRE.

Si tu veux plus d'information:

Comment va ta relation?

  • Violence dans le couple

Question & Réponse

Anonyme et gratuit : tu peux poser tes questions depuis ton espace perso, un·e spécialiste y répondra dans les deux jours ouvrables.

Forum

Tu as envie de parler de tout et de rien, d’échanger sur des événements de ton quotidien, de parler de ton travail ou de tes études, de pousser un coup de gueule sur un sujet qui te touche et avoir l’avis d’autres personnes, c’est ici.

Articles liés

Actualités

J'ai toujours été une femme, mais je l'ai compris à 21 ans

Alice raconte son parcours de transidentité, de ses premiers questionnements à aujourd’hui, en passant par son coming out.
> Découvrir le podcast

L'aide téléphonique ça te dit quoi ?

Après un parcours en foyer la transition à l'âge adulte est un défi. Vers qui se tourner pour chercher de l'aide ? Famille, amis, forums, ligne d'aide ? Participe à une étude sur le sujet.
> Pour plus d'info